Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jerome

 

cf : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-questions-reponses-pour-les-entreprises-et-les-salaries

 

"- 14. Pourquoi et comment puis-je actualiser le document unique d’évaluation des risques ?

L’actualisation du document unique d’évaluation des risques prévue à l’article R. 4121-2 du code du travail est nécessaire du fait de l’épidémie actuelle liée au virus COVID-19. Elle permet de prévoir les mesures de prévention et de protection adéquates dont, par exemple, la mise en sécurité des installations en mode dégradé si nécessaire.

Naturellement, toute mesure le justifiant devra être répercutée vers les entreprises intervenant au sein de mon établissement dans le cadre de l’adaptation des plans de prévention qui devront également être mis à jour conformément aux dispositions de l’article R. 4513-4 du code du travail.

Certaines situations spécifiques doivent faire l’objet d’une attention particulière lors de l’actualisation de l’évaluation des risques.

A cet égard l’actualisation de l’évaluation des risques visera particulièrement à identifier les situations de travail pour lesquelles les conditions de transmission du coronavirus COVID-19 peuvent se trouver réunies. On considère de ce point de vue qu’un contact étroit avec une personne contaminée est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou discussion de plus de 15 minutes en l’absence de mesures de protection. Un des vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées. La combinaison de ces critères permettra d’identifier le risque et les mesures de prévention à mettre en œuvre.

Il ne s’agit pas de traiter exclusivement les risques directement générés par l’activité professionnelle habituelle mais également d’anticiper les risques liés à l’épidémie de coronavirus COVID-19.

Les risques nouveaux générés par le fonctionnement dégradé de l’entreprise (aménagement des locaux, réorganisation du travail, affectation sur un nouveau poste de travail, télétravail…) et ceux liés à l’exposition au virus impliquent d’actualiser le document unique d’évaluation des risques."

 

Bien penser aux tensions interpersonnelles que ce changement induit. les préconisations liées à cette pathologie (risque biologique) ne sont pas différentes de celles de la grippe. les gestes barrières sont identiques. Alors soyons toutes et tous appliqués dans nos pratiques de santé.

 

à compléter par une organisation d’anticipation et de retour d'expériences

 - avoir une vision risque biologique plus large (bactério - virus)

 - disposer d'une organisation de gestion de crise / plan de continuité d'activité / plan communal de sauvegarde

 - définir des fiches réflexes par types de crises / risques majeurs

 - Noter tous les éléments qui se passent actuellement (organisation du travail, mode dégradé, personnes ressources, ...)

 - ...

Le document unique ne peut prévoir tout ce qui nous arrivera, votre gestion de crise et votre PCA servent à cela.

 

jerome

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article