Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Le personnel de maintenance fait partie des populations exposées à l'ensemble des facteurs de risques d'une organisation.

La maintenance intervient en prévention des risques et doit faire preuve de discernement lorsqu'il s'agit de travailler dans "l'urgence".

 

Ainsi, on m'interpelle fréquemment sur l'impossibilité de travailler machine à l'arrêt car les problèmes se diagnostiquent et se résolvent très souvent lorsque l'on peut constater le dysfonctionnement en marche normale.

Il est, dans ce cas, tentant de "shunter" un sécurité de carter pour observer voire régler le défaut en fonctionnement.

 

Ma réponse est systématiquement argumentée avec les éléments ci-dessous :

1 - La première des sécurités sur une machine est sa fiabilité ( Plus l'équipement est fiable, moins les interventions sont fréquentes - Il faut néanmoins prêter attention à s'assurer de la compétence des intervenants lorsque l'intervention devient trop rare...)

2 - Pour détecter une panne récurrente, il est possible d'installer une caméra sur trépieds afin de ne pas attendre que le dysfonctionnement se reproduise (il suffira de visualiser la vidéo au moment opportun pour visualiser le défaut).

3 - La gestion des modes dégradés se prévoit lors du cahiers des charges d'achat de l'équipement (il faut prévoir une commande déportée permettant un travail en petite vitesse sur la base d'une poignée trois positions)

 

4 - Une intervention en mode dégradée (cf le Code du Travail) est possible uniquement :

  • pour du personnel formé et désigné (habilitation individuelle)
  • à l'aide d'une commande déportée (trois positions) assurant l'arrêt immédiat de la machine dès lors qu'il y a crispation ou relachement du bouton de commande,
  • de préférence en vitesse lente.
  • en sélectionnant la zone d'intervention de telle sorte qu'en cas d'ouverture d'un autre carter sur sécurité, l'équipement s'arrête immédiatement.

Ce fonctionnement anormal doit être identifié et non pas ignoré.

Le préventeur aura beaucoup de difficultés à identifier l'ensemble des modes dégradés dans l'évaluation des risques. Il est donc important d'échanger ouvertement avec les personnes concernées et les (in)former des risques auxquels ils s'exposent.

Le personnel de maintenance se dit souvent apte à consigner une installation en affichant son habilitation électrique. Il faut également pointer du doigt les risques liés aux énergies et fluides afin de ne pas oublier les phénomènes de pression, de balan, d'inertie,...

 

Le mode dégradé se doit d'être discuté et affiché pour le régler au cas par cas.

Commenter cet article

Delphine 11/08/2014 12:30

Bravo pour votre blog il est vraiment complet je l'ajoute à mes favoris

jerom 15/08/2014 17:34

merci Delphine, je n'ai que très peu de dispo en ce moment et mon blog n'est que rarement mis à jour.
vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour avoir les infos sur les articles
@+
jerome

Delphine 10/08/2014 14:15

Bravo pour votre blog il est vraiment complet je l'ajoute à mes favoris

more here 01/08/2014 14:02

We should always consider safety first, especially in construction and engineering projects. We know that many employees are not taking necessary safety measures while working. We should take strict measure against them for their own safety. Thanks for the share.