Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

A l'occasion d'un comité de pilotage, nous avons été amenés à débattre du ré-accueil suite à accident du travail :

- suite à chaque accident avec arrêt ou seulement "certains" AT,

- qui se charge de ce ré-accueil ( le manager, l'animateur S&ST, le chef d'équipe,...)

- quelle forme doit prendre se ré-accueil ?,

- combien de temps ?

- quels échanges pour rester factuel?

- ...

 

Le ré-accueil est INDISPENSABLE, au même titre que l'analyse d'un accident ou plus largement d'un ENS.

Indispensable parce qu'il :

  • fait de l'accident un événement,
  • est un acte de management fort,
  • complète l'analyse de l'accident,
  • permet un échange sur l'accident et ses conséquences entre l'accidenté et son manager
  • ...

Je pense effectivement que le manager doit être le pilote de ce ré-accueil.

Le formalisme peut se faire à travers la validation de l'analyse de l'accident lorsque l'arrêt est court et une nouvelle validation de formation au poste lors d'un arrêt long (plusieurs semaines).

 

L'idée a été émise de faire un "tour" d'atelier, de privilégier l'accidenté comme interlocuteur lors de la mise à jour du document unique, de faire témoigner l'accidenté lors d'une réunion d'accueil pour les nouveaux embauchés,...

Toutes les idées sont bonnes en S&ST. Il faut s'accorder avec la victime et que les actions autour de l'événement restent limitées dans le temps afin de ne pas en  faire  un "sur-événement" voire que le salarié ressente une certaine tension lorsque 2 ou 3 ans après les faits, l'accident soit toujours l'exemple repris...

 

De mon point de vue :

  • durée du ré-accueil : courte quelques dizaines de minutes
  • contenu : essentiellement revenir sur l'événement et valider les causes et modifications intervenues
  • qui : le manager et éventuellement l'animateur sécurité pour l'analyse de l'accident
  • axes possibles : proposer au salarié victime de participer à la mise à jour du document unique, réaliser une visite sécurité dans l'atelier,...

 

Ce ré-accueil sera toujours tracé et devra intégrer les informations relatives aux changements intervenus depuis l'accident.

 

 

 

Commenter cet article