Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Dans le domaine agro-alimentaire, les accidents restent très présents, le Tf moyen est de l'ordre de 30. Néanmoins, la typologie des accidents rejoint en partie celle des pathologies constatées pour les MP du tableau 57 voire du 98.

Comment faire la différence entre une douleur musculo-tendineuse ponctuelle et la maladie professionnelle ?

L'important pour le préventeur n'est pas le classement de cet événement non souhaité (ENS) dans telle ou telle case. (D'ailleurs l'entreprise fera une déclaration d'AT mais n'est pas responsable de la déclaration MP à charge du salarié en lien avec le corps médical).

Le préventeur se chargera de réaliser un recueil des faits le plus exhaustif possible avant d'analyser en équipe l'ENS à l'aide d'une méthode telle que l'arbre des causes.

Nous devons être très vigilant sur ces accidents à la frontière de l'AT/MP :

 - l'accident se reproduit rarement 2 fois de la même manière

 - la maladie professionnelle est  répétable malgré des individus différents

 

Les accidents de type mal de dos, douleurs musculaires et ou tendineuses, gonflement rapide d'un membre au niveau d'une articulation sont des événements qui doivent enclencher une analyse de type AT mais être également complétés par une analyse ergonomique et un interview des personnes concernées.

 

A travers mon expérience personnelle le coût moyen d'un AT avec arrêt est de 4.000 à 6.000€ alors que le coût moyen d'une MP de type TMS est de l'ordre de 40.000€ (coût basé sur les coûts sécurité sociale x 2 - simplification du système de calcul des charges dans le compte employeur -auquel est ajouté le coût de remplacement au prorata des jours d'absence calendaire sur une base salariale de 30k€ pour un salarié à temps plein sur un an).

Commenter cet article