Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Il est fait mention dans la littérature depuis quelques années de gouvernance des risques. Ce terme issudu management des risques au sens risk manager doit-il interpeler le préventeur et quel est son rôle dans cette approche?

Il faut tout d'abord replacer l'histoire du risk manager qui est anglo-saxon à l'origine et qui exerce dans le milieu bancaire...

Ici nous trouvons la sensibilité économique du risk manager.

 

Sa fonction principale est de dresser et maintenir une cartographie des risques de l'entreprise. Il doit être pédagogue et aider à la lecture et à la compréhension des risques de l'entreprise par la tête de l'entreprise. L'objectif est d'accompagner les décideurs dans les projets importants (enjeux géopolitiques, financiers, humains, industriels,...)

 

Dans ce cadre, quelle est la place du préventeur et les enjeux qu'engendre la S&ST :

- l'enjeu médiatique, car aucune entreprise ne veut être mise en avant sur des accidents du travail, un suicide, des conditions de travail dégradantes, du harcèlement,...

 - l'enjeu économique, n'est sans doute pas le plus pertinent sauf à avoir une accidentologie très élevée. Quant au risque incendie que certains préventeurs gèrent également, l'entreprise, celui-ci est très souvent transféré (assurance plus ou moins correcte).

 - L'enjeu humain par l'impact de la sinistralité sur l'absentéisme, l'image locale (perte d'attractivité, temps de recrutement augmenté,...)

 -le risque juridique à travers les conséquences de la sinistralité.

 

La place de la S&ST est donc évidente par les enjeux engendrés..

Les risk managers ont très souvent des profils de juristes à la base. Cette orientation académique initiale peut avoir une incidence sur la vision plutôt réglementaire en laissant à l'Homme une place secondaire.

La fonction de risk management doit être placée au plus près de l'équipe dirigeante.

Cependant, il s'agit d'un consolidateur d'informations, il n'est pas acteur réel du terrain toiut en ayant un reporting solide.

Ainsi si je pense que la fonction risk management est essentielle au sein de l'entreprise lorsqu'elle est réelle et globale et contribue à la gouvernance d'entreprise, cependant la fonction prévention des risques professionnels doit en être dissociéé par la nécessaire proximité du terrain et l'animation quotidienne qu'elle demande.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article