Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Une fois n'est pas coutume, je fais le choix de mettre en avant un article écrit en juillet 2012 qui reste d'actualité si j'en crois les échanges avec de nombreux préventeurs sur les semaines passées. N'hésitez pas à vous procurer ce livre afin de vous faire une opinion des démarches comportementales de la sécurité avant de céder aux sirènes de certains consultants...

Je peux vous affirmer que c'est une bonne synthèse qui répondra à de nombreuses questions.

 

Comportement et sécurité, volontairement, ici, je mets le terme comportement au singulier car c'est bien souvent dans un seul sens que l'on voit le comportement. Ce terme utilisé négativement se réduit à une faute d'un salarié ayant mené à un accident ou à un événement marquant.

Il n'y a pas d'autre terme qui me fâche plus que de parler d'approche comportementale et très, trop souvent de réduire celle-ci à l'opérateur...

 

Ici, je me fais partisan parceque j'estime que l'on touche à l'éthique du préventeur d'entreprise.

Il est important de noter que l'on met systématiquement en avant les défaillances humaines et que s'il est vrai qu'en matière de fiabilité (reliability) dans les systèmes complexes l'Homme est un enjeu de taille, nombre d'entreprises doivent savoir valoriser les Hommes et s'appuyer dessus.

 

La notion de comportement va de paire avec la fiabilité humaine qui doit servir à la qualité des produits de l'entreprise. Il va de soi que l'on parle de comportement correct ou non, seulement face à un référentiel et en lien avec un certain apprentissage.

La sécurité en entreprise ne se décrête pas et si l'approche comportementale mise en avant par un grand groupe exemplaire en matière de sécurité au USA et dans le monde connu à travers sa courbe de Bradley n'est pas contestable de mon point de vue. La maturité pour parvenir à la fiabilité humaine et le comportement s'est fait avec le temps et la partage parfois "forcé" de valeurs.

En prévention-sécurité, il est nécessaire de valoriser les bonnes pratiques. Ces bonnes pratiques sont des comportements positifs qui ne sont pas détectés.

L'approche comportementale est souvent réduite à la mise en cause individuelle.

 

Si la personne concernées ne peut ou ne sait pas faire. Il faut toujours regarder dans les causes profondes de l'entreprise. Des décisions stratégiques, économiques, industrielles peuvent amener des actions de récupérations quasi quotidiennes sur le terrain et mettre en péril des personnes.

Ainsi, le "bon" comportement sécurité doit être une valeur de l'entreprise inculquée depuis le plus haut. Chaque décision est répercutée parfois sur plus d'une dizaine d'échelons entre le décideur et celui qui l'applique... l'ambiguïté n'a pas de place sinon un "mauvais comportement" sera détecté à coup sûr...

 

Mon avis, sur ce sujet (et non sur le livre) ici est tranché, il vous ira ou non

 

Le livre de Laurent Samson est un très bon outil pour qui veut se faire un avis sur le comportement et la sécurité. Je le conseille vivement.

Comportements-et-securite---L.-SAMSON.jpg

 

Commenter cet article

Henri 01/04/2016 14:59

Hello !

En guise d'approche des comportements au travail pour les Préventeurs de tous poils je suggère le petit bouquin bon marché (Ed. "Qua sais-je ?") de C.Dejours intitulé "Le facteur humain".

A+

safetyfirst 02/04/2016 09:11

Bonjour et merci de ta suggestion.