Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jerome

Les accidents du travail touchent toutes les catégories socio-professionnelles. Notre ministre du travail en a été victime la semaine passée.

Pourtant, sa situation de travail ne semble pas l'exposer de manière préférentielle. Les chutes de plain-pieds sont les premières causes d'accidents du travail en fréquence. Certains parlerons, lorsqu'il s'agit d'escalier de chutes avec dénivellation (sans aller jusqu'à la chute de hauteur...).

Les chutes de plain-pieds comptent globalement toutes les glissades, le pieds posés dans un trou, le raté de marche, ..., engendrant une chute.

Les éléments de prévention sont comme pour toutes les situations à risques autant Techniques, qu'Organisationnelles ou Humaines.

  • Techniques : par l'état et la conception des revêtements (faciliter l'évacuation de l'humidité, faciliter le nettoyage, antiglisse,...), la disponibilité de rampes dans les escaliers,...
  • Organisationnelles : L'activité professionnelle doit permettre, dans les conditions normales de "profiter" des solutions techniques apportées (dans certaines activités, les rampes d'escaliers sont très sales et les personnes n'osent pas les utiliser).
  • Humaines : en tant qu'utilisateur, je dois savoir pour comprendre pourquoi ces moyens ont été disposés ainsi dans le but de ma prévention. Je dois également pouvoir alerter quelqu'un qu'il prend un risque... le rôle de la personne dans son environnement est primordial.

 

Dans nos ministères :

 - Qui réalise l'évaluation des risques ?

 - Qui peut s'autoriser de dire à un ministre qu'il a un comportement à risque

 - Sur l'accident présent de Mme PENICAUD, je serais curieux de voir l'analyse de l'accident. (pour mémo : vidéo sur les éléments d'une analyse d'AT ci-dessous). C'est un cas d'école dont elle pourrait se servir dans le cadre de la réforme de la santé au travail engagée depuis le rapport LECOCQ.

Un article sous forme de clin d’œil sur l'exemplarité et les bases de la prévention qu'elle soit, a priori, ou, a posteriori.

Jerome

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article