Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jerome

BRAVO!

voilà un sujet complexe illustré à travers une bande-dessinée. Celle-ci "n'aurait pu exister sans le livre "Travailler à en mourir" (Flammarion), co-écrit par Hubert Prolongeau et Paul Moreira."

Vous me savez assez frileux sur le sujet des RPS et des tensions socio-organisationnelles dans le monde du travail. J'estime avoir certaines connaissances, être en capacité à modéliser quelques organisations ; je reste pourtant toujours très attentif, avec quelques convictions mais bien peu de certitudes.

Le suicide au travail était à la Une des médias au début de l'été avec le procès "France Télécom" (relais d'un article complet du Figaro).

Ce sujet est devenu passionnel tant il est individualisé avec des oppositions fortes entre les parties prenantes.

Cette BD,  Le travail m'a tué (c) Arnaud Delalande, Grégory Mardon, Hubert Prolongeau / Editons Futuropolis / 2019, prend un ton grave, elle n'est pas agréable à lire par son sujet. Elle est d'une pertinence sans équivalent, à ma connaissance.

Le thème du suicide est traité ici, sans tabou.

Pour celle ou celui qui agit en prévention, il est possible de prendre du recul et ainsi s'arrêter sur tous les actes manqués de l'organisation (formidable outil pédagogique pour qui veut travailler sur le fond avec une organisation à la dérive).

Au sein d'une équipe, dans une entreprise, certaines personnes sont incapables de se projeter ailleurs, elles sont dévouées corps et âmes à leur entreprise. ce profil est particulièrement sensible dans des moments  que rencontrent "Carlos". l'enjeu de sa vie est l'entreprise et son projet tourne autour de celle-ci.

Les réorganisations, les objectifs absents ou incohérents, sont des sujets trop sérieux pour les traiter sans les dimensions humaines, intégrer l'historique et la culture d'entreprise. Ainsi, la vision systémique des changements qu'amènent certaines organisation est absente et se heurte à de nombreux obstacles.

Prenez le temps de lire le livre ou la BD, chacun-e- de nous y trouvera des axes de prévention concrets.

extrait publié sur le site Futuropolis

Et soyez bien certains que je ne positionne pas en pro-employé ou en pro-dirigeant à travers un article de ce type. Des deux côtés, le gain est évident d'anticiper, d'établir différents scenarii face à tout changement. Faut-il ouvrir les œillères et s'autoriser à échanger (c'est un peu ce qui est reproché à nos relations entre les antiques partenaires sociaux - penser à l'objectif commun plutôt qu'au dogme syndical).

Jérôme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred 12/09/2019 16:51

Merci Griphe conseil pour cette découverte.
Dans ces cases, comme souvent dans les formations et articles dédiés aux RPS, nombre de lecteurs s'identifient ou identifient des situations existantes dans leur équipe, leur entourage. Signe que ce risque et ce mal sont encore peu connus ou reconnus. J'ai vu des managers découvrir des situations problématiques à la lecture de quelques lignes descriptives des symptômes et facteurs de RPS . Mieux connaitre le risque, et l'expliquer sous divers formats permettra sans doute d'épargner davantage de victimes.

safetyfirst 13/09/2019 07:31

merci de ce partage d'avis. belle fin de semaine