Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Le préventeur est-il conservateur ?

La prévention des risques doit évoluer, progresser pour gagner en performance. Les préventeurs sont généralement en phase avec ce postulat.

 

Le préventeur se veut être le garant de la règle, des bonnes pratiques et d’un certain niveau de contrôle. Il peut (devrait) tendre vers une fonction catalyseur vis-à-vis des encadrants. Son job, sauf erreur de ma part, n’est pas d’être le manager sécurité des opérateurs de 1ère ligne. Dans ce cas, son positionnement a de grandes chances d’être inadapté et les résultats assez réduits.

Nous travaillons toutes et tous dans le sens de la connaissance et de la maîtrise des risques (supprimer, assurer, réduire,…).

Nous aimons plus ou moins les sujets réglementaires et nous y trouvons parfois nos travers…

Je connais des préventeurs qui font de chaque nouvelle réglementation une forteresse. Leurs discours sont en lien avec cette vision : « c’est compliqué, mais, je vais vous sortir d’affaire, je suis l’expert ! »

Ce positionnement pourrait être mis à mal si le rapport LECOCQ est traduit dans les faits… le medef va dans ce sens…

Il est possible que bon nombre d’entre nous aurons à évoluer et changer ses habitudes.

Et mon sentiment est que, sur la gestion du changement, nous prônons ce que nous n’appliquons pas toujours. De là à dire que nous sommes conservateurs, c’est possible.

Nous construisons puis nous exploitons un certain nombre d’outils. Nous avons nos routines.

Franchir le cap de la simplicité, changer dans un premier temps le discours, savoir faire simple et inciter à faire de même.

C’est l’un des leviers indispensables à la réussite d’une prévention durable. A l’image du sportif de haut niveau qui réaliste un geste exemplaire (qui paraît facile). Nous devons faire la prévention simple, fluide avec la perception du zéro contrainte.

Le « geste » du préventeur pourrait se résumer à "donner envie" ou développer cette envie en effaçant de sa communication et de ses pratiques, les contraintes.

L’expert est une personne qui vulgarise les éléments en les rendant accessibles.

En prévention, je suis convaincu que porter les messages positifs aident à la promotion du sujet.

Alors si vous vous reconnaissez dans les préventeurs systèmes ou réglementaires. Si vous trouvez que vous passez beaucoup de temps à votre bureau… je vous invite à confronter votre mode de fonctionnement aux yeux d’un autre préventeur que vous estimez avoir une approche différente de la vôtre.

Changer, c’est également vrai en santé et sécurité au travail.

La prévention est humaine avant d’être 3 ou 4.0.

L’oublier s’est soustraire l’enjeu principal qu’est l’Homme à la prévention.

Au plaisir de vous lire. Belle fin de semaine

Jérôme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article