Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Cet article traite d'une rencontre avec une entreprise qui n'a pas posé les bases Santé et Sécurité et qui souhaite pourtant être à zéro accident rapidement (sous deux ans)

J’ai rencontré une société en multi sites qui avait réalisé un diagnostic prévention en 2016. Ce diagnostic avait été mené dans un cadre ouvert (hors champ ISO)… mais les conclusions me font dire que cette société savait déjà ce qu’elle allait vendre avant de commencer.

L’objectif de cette entreprise, multi-sites et multi-activités, une fois n’est pas coutume, est le fait d’un grand « Yaka » : zéro accident en 2019. (pour mémo le site rencontré était à 50 à date de Tf)

Les sites ont fait un diagnostic avec un constat intéressant pour certains points mais assez superficiel.

Le diagnostic débouche sur un constat : pour baisser les accidents il faut travailler sur les comportements et lancer les visites de sécurité ! (mon dieu est-ce un levier magique, j’ai l’impression que tout le monde en veut !)

Au-delà, les amélioratifs proposés sont des outils et donc plutôt des axes techniques sur la gestion du changement.

Aucun levier n’est prévu sur l’accompagnement du personnel hors des visites sécurité et 1/2jr sur le vocabulaire prévention….

Lors de l’échange que j’ai eu avec eux, je m’aperçois que des éléments qui me semblent basiques ne sont pas maîtrisés et qu’il y a des éléments qui manquent :

  • EvRP réglementaire prenant la poussière
  • Sécurisation machines aléatoires (je ne parle pas de conformité !)
  • Encadrants avec des objectifs en Tg ???
  • Aucun référent réellement compétent sur ce site de pourtant 200 personnes
  • Gestion des entreprises extérieures hasardeuse
  • Une maintenance qui explique que la consignation « ça sert à rien »

Lors de notre échange une phrase dite par l’un de mes interlocuteurs : « on découvre plein de choses, on ne nous a jamais parlé comme cela,… il faut que l’on se revoit »

Mais moi, je ne suis pas certain de vouloir les revoir tant leur seul objectif reste le « zéro accident » dans un contexte totalement désorganisé.  On peut vendre de la formation, mais quelle utilité dans un contexte de ce type

Bien connaître ses failles c’est déjà progresser, être lucide et savoir que la route est longue pour atteindre une certaine agilité, résilience ou interdépendance…. Ce qui correspond à une vision zéro accident

En toute humilité, je reste encore convaincu après une année d’existence de ma Sté -

GRIPHE Conseil

qu’il ne faut pas vendre pour faire plaisir mais accompagner pour performer et atteindre un résultat en ayant en main toutes les cartes.

L’objectif final étant de transmettre le savoir pour que le client soit autonome ou qu’il souhaite compléter son champ de connaissances sur d’autres sujets.

bonne journée

Jérôme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article