Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Bonjour,

j'ai récemment vu cette vidéo d'une dizaine de minutes portant sur la santé-sécurité en Europe. Elle présente la situation européenne simplement avec 83 millions de jours perdus suite à accident du travail.

Pour mémo, et là nous touchons déjà du doigt les différences de protections sociales et de systèmes de reconnaissances, en France nous avions en 2014, sur le régime de la CNAM TS plus de 39 millions de jours perdus suite à AT!!! (+ 10.5 millions de jours perdus suite à MP mais ce n'est pas le sujet).

On ne peut continuer à opposer Sante-sécurité et productivité lorsque l'on regarde ces chiffres. En France, cela représente sur un base 220jrs/an travaillés => 177 000 ETP /!\.

Euronews dresse un bilan simple et factuel.

Chacun pourra en discuter et relativiser ou trouver le discours, au contraire, insuffisamment engagé. Je me range à l'approche de ce court film qui mériterait d'être relayé dans nos médias et auprès de nos chefs d'entreprises.

il y a également besoin de comprendre pourquoi la France, sous réserve des données à vérifier, représenterait presque 50% des jours perdus suite à AT en Europe.

Le comparatif entre pays tient également à la difficulté qu'une règle de 3 jours (de carence) est observé dans quelques pays.

jérôme

 

P.S. si quelqu'un trouve les données des jours perdus suite à AT en Europe, je suis preneur (sources fiables)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Henri 04/08/2016 15:10

!!! Attention il est impossible de vraiment conclure sur les différences de sinistralité AT-MP des tels pays tant les critères et modalités des couvertures AT-MP sont différentes en génèrant des statistiques non homogènes... !!!

Henri 06/08/2016 08:51

Désolé je ne comprends pas ce que tu veux dire dans ton commentaire du 4 août. Que dénonces-tu ? A+

safetyfirst 04/08/2016 16:32

Je suis bien d'accord puisque j'ai travaillé avec des préventeurs de pas mal de pays européens dans le cadre de mon job précédent. Toutefois, ce qui m'interpelle dans un sujet comme celui-ci est la place de la France. Et je sais que nous ne sommes pas toujours d'accord sur l'approche réglementaire et certaines orientations. Cela rend pour autant difficile la lecture des données pour nos dirigeants d'entreprises. et je me pose quand même la question de notre positionnement unique dans le monde occidental sur ce sujet de la reconnaissance et réparation. Sans doute ne prenons pas non plus la bonne orientation dès la naissance de l'entreprise avec des managements peu humains...