Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Bonjour,

La pénibilité fait couleur beaucoup d'encre, à tel point, qu'aborder ce thème le rend pénible. Je suis surpris, toutefois, et c'est une habitude, que l'on entende finalement peu de préventeurs sur ce sujet, voire de RRH de terrain - pour certains, ce n'est pas un problème!

La prévention des risques professionnels existe en France depuis quelques années, non ?

Ainsi, je trouve, c'est une vision personnelle, que fidèle à notre habitude, nous regardons toutes les exceptions qui rendent difficiles l'application de cette loi plutôt que les 90 à 95% des situations, voire plus, qui se règleront en toute simplicité (c'est un avis pragmatique d'une expérience multi-métiers et multi-établissements). Ne soyons pas méfiants tant du point de vue des syndicats employeurs que des syndicats salariés et agissons.

Quand le changement ne nous va pas, toutes les excuses et parades sont bonnes !

C'est un fait, des deux côtés de l'entreprise et au niveau de l'Etat, nous préférons nous perdre dans les méandres de détails inutiles plutôt qu'être pragmatiques face à ce sujet et l'appliquer. Et que dire du caillou de l'IGAS récemment qui indique que l'Etat serait incapable de mettre en oeuvre une telle loi pour son personnel.

Lorsque j'aborde les sujets de prévention des risques professionnels comme naturels et non par la contrainte, je donne du sens et je fixe une nouvelle relation du travail basée sur les échanges et non sur les conflits.

Ce sujet de pénibilité, abordé par la droite et poursuivi à gauche, n'est pas un sujet politique (mais je suis d'accord sur l'absence de projet clair depuis 2010, par nos politiques, et les cafouillages énervants liés à tous ces revirements), il répond à l'évolution de l'âge de départ en retraite. Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas dans le "même état" physiologique à 20 ans et à 65 ans. Chaque entreprise a donc tout intérêt à travailler sur le vieillissement des populations actives et son anticipation bien plus que sur cette loi restrictive portant sur la pénibilité.

Merci de vos retours d'experiences si vous êtes ouverts au partage

Jérôme

Commenter cet article

Henri 15/02/2017 08:41

Hello !

Quelques remarques générales personnelles sur le sujet :
- Sa génèse par saccades a beaucoup nuit au sujet.
- En théorie la prise en compte de la pénibilité dans le parcours professionnel est un bonne chose (c'est le 3ème mode de "réparation" des effets du travail sur les salariés).
- En pratique les critères sont peut-être trop "hauts" pour que la pénibilité du travail soit effectivement déclarée (à part pour le travail de nuit ou le travail en équipes alternantes).
- C'est normal que les Préventeurs n'en fassent pas grand chose dans la majorité des entreprises (à part établir les données collectives de pénibilité et les consigner dans le DUER), car la pénibilité relève de la prévention tertiaire et non de la prévention primaire.

HenriPrev chez gmail.com A+