Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Bonjour,

La culture de la simplicité est une vraie porte d'entrée pour agir sur la Santé et la Sécurité de ses équipes.

Que ce soit du côté de l'employeur ou du côté des syndicats voire tout simplement des IRP, lorsque j'aborde un sujet simplement et de manière factuelle j'agis déjà sur les voies d'amélioration.

Je suis de ceux qui sont convaincus qu'aborder le risque chimique ou le risque machine est beaucoup plus simple en amenant une photo du risque plutôt que le texte réglementaire. Notre réglementation n'est pas simple et la rendre ludique et lisible passe par des éléments concrets.

Simplicité ne rime pas pour autant avec naïveté ! Pour agir en simplicité il est important que l'acteur compétent en matière prévention soit expert afin de baliser indirectement les choix/orientations vis à vis d'une situation.

C'est bien ici que l'on trouve la plus value du préventeur autrement que sur toute solution technique, il doit rester un animateur de prévention en regardant les impacts courts mais également long terme. C'est ainsi que pour répondre à la sécurité immédiate des équipes (barrière physique ou port d'EPI) il est nécessaire de rester attentif aux impacts sur la santé long terme pour savoir transformer des solutions court terme en solution long terme (que l'EPI devienne EPC, que la barrière soit renforcée par un moyen d'accès et de la formation,...).

 

Mais de grâce, si tout cela mérite une certaine formalisation, je suis irrité par la signature de tous les documents par tous les salariés dès que l'on parle de sécurité. Nous marchons sur la tête et faisons le bonheur des juristes et des préventeurs qualiticiens à l'ancienne.

@+

Jérôme

Commenter cet article

ISI2A 26/07/2016 09:44

Salut Jérôme,
il est certaine que les choses simples ne font plus partie de ce monde.
En effet, avant toute prise de décision par un dirigeant, aujourd'hui, il ne suffit pas d'aborder les risques simplement avec le bon sens. Certains acteurs ont apporté "l'évaluation", sorte de dogme de l'ingénieur, pour proposer une approche "indiscutable" des risques.
cela me fait toujours un peu rire, mais surtout très peur, de savoir que l'approche qualiticienne prenne le pas sur l'approche humaine, simple et de terrain.
Bref, merci encore pour cet article clair et pertinent :-)

à bientôt

Fabrice