Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par safetyfirst

Bonjour,

En rentrant de mon tavail, j'ai entendu qu'une émission se tenait de 20h à 20h30  - les décodeurs de l'écho sur BFM business - sur le sujet soulevé par M. B. HAMON ce jour à l'assemblée nationale - podcast de 10Mo à charger si vous le souhaitez -

Ce sujet est un véritable enjeu de santé au travail là où la majorité des entreprises françaises ne savent pas s'y prendre.

Vous pourrez noter l'intervention du Pr LEGERON (cabinet stimulus) qui indique que la France est à l'arrière du classement Européen quant à la formation / préparation de ses managers pour appréhender les sujets de santé au travail.

Le cabinet 'Technologia' est inconscient et se saborde en annonçant 3.2millions de personnes en danger. Il semble oublier les éléments multifactoriels de ces pathologies. Cette position me fait rebondir sur un élément de contexte structurel propre à la France.

Nous sommes dans un environnement médiatique plutôt sombre qui incite à s'enfermer par manque de clarté et de vision dans ce malheureusement beau pays qu'est la France. si les entreprises ont un rôle dans ce dysfonctionnement du travail, nos politiques n'y sont pas pour rien à travers leur gestion de la collectivité - les pires organisations du travail se trouvent certainement dans le domaine publique où la précarité est la plus importante en France come les bas salaires... -

 

je voulais également rappeler cette citation que chacun pourra reprendre "Cest trop facile de dire que tout est la faute du boulot. on peut penser à des situations où l'on es censé s'épanouir au travail ; on est censé s'épanouir durant notre temps libre. je peux dire que rentrer chez soi, s'asseoir, se reposer et être fatigué devant la télé, ce n'est pas assez bien. Nous sommes censés vivre à un train d'enfer" (Glasberg, Borberg et Söderberg - 2007)

Après le droit à la déconnexion, est-il possible de dire " je suis fatigué" ou "je dors 10h par nuit" voire, " je n'ai rien fait du week-end" ???

rappelons-nous du lièvre et de la tortue.

Jérôme

Intervention de benoît HAMON

Commenter cet article